Continuité pédagogique CE2

Nous allons commencer par de l´histoire, et continuer l´hygiène à travers les temps. On a vu que Louis Pasteur avait trouvé un vaccin contre la rage au XIXème siècle (dix-neuvième siècle en chiffres romain.) On se souvient de ce film de Dilili à Paris de Michel Ocelot, où Pasteur sauve le héros.

On a vu que la peste noire avait tué une personne sur trois au Moyen-Age entre 1348-1352. Du coup, les chevaliers ne faisaient plus les fiers pendant la guerre de 100 ans qui avait débuté en 1337! C´est à cette époque que les gens étaient confinés aussi. Mais bon, comme à l´époque, on était nul en médecine, la pandémie s´est propagée dans toute l´Europe. C´est sûr que les médecins et apothicaires n’étaient pas des lumières, parce qu´on croyait que la bactérie de la peste était transmise par les chats. Or, on pense maintenant que c´est le rat qui était vecteur de la peste! En effet, le chat était considéré comme un animal de sorcellerie, le pauvre. Lui qui est un fameux prédateur des rats justement. Et voilà, ces ignorants ont tué des chats et laissé proliférer les rats. Tout ça à cause de la religion qui maintenait la population dans l´ignorance et des prêtres qui voulaient tuer des femmes en les accusant de sorcellerie. Heureusement, on est plus tolérant maintenant, et la science a avancé. Mais on reste confiné 😉

Je vous ai parlé des latrines la semaine dernière, au temps de l´Antiquité, plus particulièrement chez les romains. Savez-vous qu´un empereur du nom de Vespasien a créé une taxe sur l´urine dans les toilettes publiques? A l´époque, l’urine était le seul agent fixant pour les teintures. Quelle géniale invention de faire payer les gens pour aller faire pipi ! Mais l´histoire dit aussi que son fils Titus lui reprocha d’avoir mis un impôt sur les urines. Il lui mit sous le nez le premier argent qu’il perçut de cet impôt, et lui demanda s’il sentait mauvais ? Moi, je pense que le fils avait raison de s´opposer à son père, parce qu´on ne doit pas faire payer les hommes pour un besoin naturel. De la même façon, on peut se poser la question de faire payer des masques aux Français alors qu´ils ont besoin de se protéger. N´est-ce pas un besoin naturel ?

Je vous propose maintenant des nouveaux documents sur l’hygiène que vous pouvez lire plusieurs fois avant de répondre au questionnaire.

En maths je vais vous proposer quelques multiplications à deux chiffres 27×3 ; 49×10 ; 81×50 ; 66×33; 77×86. Il suffit de vérifier à la calulatrice.

Avec la géométrie nous allons aborder quelque exercices sur la reproduction de figure. Il faut tracer le dessin suivant avec le plus de précision possible. Voici le programme :

  • Tracez un carré de 15 CM de coté avec un compas une équerre et une règle. N’oubliez pas de bien tailler votre crayon!
  • Sur chaque côté, faites un repère tous les 3 cm et construite ainsi un quadrillage à maille carrées.
  • Tracez la diagonale dans chaque carré, dans un sens, puis dans l’autre.
  • Coloriez un petit carré sur deux de sorte qui le reste soit blanc.

Cette œuvre est issue du livre La géométrie pour le plaisir, tome 1

ISBN-13: 978-2911327032 ISBN-10: 2911327039

Je vous mets au défi de reproduire un Vasarely :

%c2%a9 victor vasarely zsinor 1974 acrylique sur toile 160 160cm collect...

RTL décroche sa façade historique signée Vasarely - Le Quotidien ...

Pour ce qui est du Français, On va continuer à lire Idriss petit apprenti et se focaliser sur les questions de compréhension de texte. Il s’agit de lire les chapitres 7 avec beaucoup d’attention. Voici le texte :

Chapitre 7

— Ce flic, c’est le capitaine Ross. Il nous court après et j’aime pas l’idée que le vieux lui lâche nos noms. Il faut s’assurer qu’il parlera pas. Les deux voyous qui guettaient à proximité de l’hôpital se dirigent vers l’entrée d’un pas décidé.

— Le Brigadier, c’est quelle chambre ?

— Vous êtes de la famille ?

— Oui m’dame, on est ses petits-enfants.

— Chambre 28, premier étage à gauche en sortant de l’ascenseur.

— Merci m’dame !

— Tiens, c’est là !

Regarde, il dort, ça va simplifier les choses. Prends le coussin sur le siège et pose-le sur sa figure. Sans hésiter, le comparse se saisit du coussin et s’apprête à le plaquer sur le visage du Brigadier quand surgit dans la chambre un ldriss déchaîné et hurlant à l’assassin ! Surpris par la violence du gamin, les deux criminels, paniqués, se sauvent en percutant ldriss qui tombe brutalement sur le linoléum de la chambre. Le vacarme a alerté le personnel soignant qui arrive aussitôt. Idriss explique qu’il venait rendre une visite au Brigadier et qu’il a surpris deux voyous qui tentaient d’étouffer le vieil homme.
—Brigadier ! Brigadier ! Réveillez-vous !

—Idriss?

Pourquoi me cries-tu dans les oreilles? C’est interdit de dormir? Je suis si fatigué. – Non Brigadier, mais on vient d’essayer de vous étouffer avec un coussin ! – … Probablement… Les mêmes que ceux qui m’ont tabassé… Ils doivent avoir peur que je les dénonce et, crois-moi, ils ont raison, c’est ce que je vais faire… Un coup frappé à la porte de la chambre et le capitaine Ross s’annonce par un :

— Bonjour tout le monde !

Je suis de retour plus vite que prévu… L’hôpital m’a averti de l’agression dont vous venez d’être victime, Brigadier. Prêt pour l’identification des assaillants? J’ai apporté quelques photos parmi lesquelles vous pourriez reconnaître ces minables.

— Je pourrai vous expliquer tout cela quand je sortirai d’ici, Capitaine, mais maintenant, assurez-moi que vous ne questionnerez pas Idriss à propos de ces voyous?

— Je veux bien laisser cette partie de l’histoire de côté jusqu’à votre sortie. Salut Brigadier, salut Idriss, à bientôt !
L’enfant regarde le Brigadier et fait un énorme effort pour dissimuler ses larmes. Le vieil homme a la tête bandée, une minerve, un plâtre au bras gauche, la cage thoracique enfermée dans un corset et les mains cachées par d’énormes pansements. Les yeux sont cernés d’une ombre violette, les pommettes gonflées et quelques dents brisées. Il veut dire tant de choses au blessé : que son père va revenir, que lui, Idriss, a hâte de reprendre son apprentissage, qu’il a une énorme envie de tracer des lettres, plein de lettres, de couvrir la cité de signes, de revivre les heures studieuses de l’atelier. Et il parle, parle, sans s’apercevoir que le Brigadier s’est endormi, un sourire sur ses lèvres abîmées.

Chapitre 8

— Je lui redirai, se répète Idriss en marchant vers la cité. Il saura que j’aime ce travail, que jamais je ne le décevrai et qu’un jour il sera fier de moi. Devant l’atelier dévasté, Idriss s’arrête, les joues mouillées de larmes. Il se jure de tout faire pour que le Brigadier, en rentrant de l’hôpital, retrouve le local dans l’état où il était avant le saccage. Il va en parler aux gens du quartier, aux jeunes, aux adultes. Il connaît leur générosité. Il sait que beaucoup sont prêts à donner du temps et un peu d’argent pour aider la victime. Idriss se dit que c’est une occasion pour la communauté de se serrer les coudes, de retrouver une solida-rité oubliée et de faire face à ceux qui font res-sembler le quartier à une zone sinistrée.

— Salut Idriss, c’est pas beau à regarder.

— Oui Capitaine, et je cherche des moyens

Puis de répondre aux questions suivantes :

  • Qui parle et dit cette réplique ?

Ce flic, c’est le capitaine Ross. Il nous court après et j’aime pas l’idée que le vieux lui lâche nos noms. Il faut s’assurer qu’il parlera pas. Les deux voyous qui guettaient à proximité de l’hôpital se dirigent vers l’entrée d’un pas décidé.

  • Les dealers sont-ils honnêtes vis à vis de l’infirmière ?
  • Explique en 2 lignes ce que l’action rapide décrit entre les truands, Idriss et le brigadier dans le chapitre 7
  • Que veut dire les mots saccage, dissimuler, pommettes, linoléum, saccage, studieuses . Cherche dans un dictionnaire et reporte dans ton calepin de vocabulaire.
  • Dans le chapitre 8, quel est l’état d’esprit d’Idriss ?

Les dictées de la semaine :

Voici les mots du vocabulaire :

Noms : une impression – une maîtresse – mademoiselle – un mot.
Adjectifs : incroyable.
Verbes : regarder – écouter – raconter – demander – répéter – oublier – paraître.
Mots invariables : toujours – pendant que – dehors – rien – pourtant –
sans – jamais – vraiment.

5 réflexions sur « Continuité pédagogique CE2 »

  1. Oups les explications pour faire l’exercice de géométrie n’ont pas collé avec l’image. Nous avons bien fait des diagonales dans chaque carré alors qu’en fait il fallait tracer une diagonale sur 2. Le résultat final n’est pas le même..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *