Categories:

Nous avons entamé une rédaction en classe la semaine dernière sur le sujet du surnaturel. En nous appuyant sur la page 177 de Matilda, j’ai proposé le sujet suivant: décris ce qu’un élève ressentirai et penserai en classe à la découverte d’un pouvoir extraordinaire.

La grille de relecture était la suivante :

  • Pas de dialogue, mais une narration
  • Pas de répétition, d’où la recherche de synonymes dans le dictionnaire quand on emploie deux fois le même mot.
  • Faire des phrases courtes.
  • Chercher dans le champ lexical du surnaturel : sensation, étonnement, inconnu, surprise, ressentir, stupéfaction, joie,…
  • Privilégier les temps des verbes au présent, sinon essayer l’imparfait avec le passé simple.
  • Ne pas rentrer dans les détails des noms des copains de l’enfant qui découvre son pouvoir, mais privilégier les détails de l’environnement de la scène. En classe, dans le couloir, dans la cour de l’école, aux toilettes, dans le bureau du directeur, ….
  • Le texte ne doit faire que 10 lignes, maximum 15.

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des niveaux

Archives
%d blogueurs aiment cette page :