Categories:

Lundi dernier, nous avons découvert le boulier Suan Pan. Il sert à manipuler des chiffres sans les nombres. C’est un outil pédagogique particulièrement intéressant pour apprendre la numération d’une autre façon. Avec les doigts, c’est l’instrument le plus vieux pour compter à l’époque où les hommes ne savaient pas écrire. On le retrouve dans nombreuses civilisations sur tous les continents à différentes époques :

Il existe différents types de bouliers-compteurs : chinois, japonais, russe. Ces bouliers permettent d’écrire n’importe quel nombre et d’effectuer les quatre opérations de base (addition, soustraction, multiplication, division) ainsi que des opérations plus complexes comme l’extraction de racines carrées ou cubiques. Pour utiliser un boulier, il suffit de connaître par cœur les tables d’addition et de multiplication des chiffres de 1 à
9.

Mode d’emploi : Un boulier se pose toujours à plat. Chaque colonne (ou tige) présente une ou deux boules dans le cadre supérieur et quatre, dans le cadre du bas. Avant tout calcul, les boules du haut doivent être en haut, tandis que celles du bas doivent être en bas.

Chaque tige représente une puissance de 10, la tige la plus à droite correspond aux unités. Les boules de la Terre valent 1 et celles du Ciel valent 5. On les nomme respectivement boules unaires et boules quinaires. La tige la plus à droite représente le unités pour les boules du bas et 5 pour les boules du haut. La deuxième tige de droite à gauche représente 10 pour chaque boule du bas et 50 pour une boule du haut. etc…

On enclanche une boule quand on la glisse vers la barre centrale.

Exemple : Voici le nombre  11563, mais attention cette décomposition n’est pas unique !

Le nombre  11563

Pour s’entrainer voici un lien qui vous aidera à la manipulation.

Une vidéo, mais pour les collégiens

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des niveaux

Archives
%d blogueurs aiment cette page :